Nos bibliothécaires

Nadine

Mon parcours

Moi, c’est Nadine, bibliothécaire depuis...30 ans...déjà ??? Ah oui
J’ai toujours aimé lire, je me suis retrouvée dans une bibliothèque par le hasard des chemins de la vie, et en même temps, cela ne pouvait être autrement, c’était écrit bien sur.

Je lis tout, les romans, les BD, les polars, les docs., les revues, tout, tout ce qui peux faire que je m’évade et vive mille et une vies. Je n’aime pas la lecture qui se veut moralisatrice et je n’aime pas imposer une lecture, j’aime juste lire, partager et donner mes avis à ceux qui le souhaitent, en toute humilité. La lecture est universelle, il y des milliers d’auteurs et d’histoires pour que chacun s’ y retrouve, je ne me permettrais jamais de juger une lecture ou un auteur, chacun ses goûts, c’est comme les couleurs ... et la confiture et c’est très bien ainsi. 

 

« L’écume des jours » de Boris Vian

J’avais 13 ans, c’est le premier livre qui m’a emporté vers une autre dimension, qui m’a fait découvrir que l’on n’est pas seulement ce que l’on est, une enveloppe charnelle et humaine, un caractère, une vie, mais bien plus que cela, cela dépasse le cadre de l’humain, c’est magique, et j’aime à penser que nous avons tous une part de magie et de rêve en nous .

« Le jour où j’ai appris à vivre », de Laurent Gounelle

Ce livre m’a réappris à donner une vraie valeur aux pensées qui nous assaillent en bien ou en mal , tout du moins cela m’a fait réfléchir en partie au sens de la vie, à voir les choses autrement, différemment.

« Incorrect » de Renaud Lefebvre

Parce qu’il ne faut pas oublier que l’incorrection n’est pas comme on pourrait le penser à tort de la vulgarité ou de l’impolitesse, c’est juste une liberté que nous ne devons pas perdre et la nécessité de la garder précieusement.

Guillaume

Mon parcours

Les livres tiennent une place centrale dans mon parcours. J’en ai écrits, édités, vendus et depuis 6 ans, je les prête, les commente et les raconte à la médiathèque Boris Vian. Mon objectif a toujours été de transmettre le plaisir que les mots et les images me procurent, à travers des lectures, des ateliers d’écriture, des rendez-vous littéraires ou des événements autour du livre.

 

 

 

 

 

 

 

Les 6 livres qui m’ont marqué:

« Les lisières » d’Olivier Adam – Roman juste et poignant qui fait toujours écho en moi.

« Les passeurs de livres de Daraya » de Delphine Minoui – Récit documentaire sur de jeunes
résistants au régime syrien qui, dans leur ville assiégée, créent une bibliothèque souterraine.

« La légèreté » de Catherine Meurisse – La BD de l’après attentat de Charlie Hebdo, par une jeune
bédéiste à l’immense talent qu’elle a su confirmer depuis.

« La potion magique de George Bouillon » de Roald Dahl – Roman jeunesse qui m’a fait rire aux
éclats.

« Tétine Man » de Christophe Nicolas et Guillaume Long – BD comique à hauteur d’enfant.
Tout « Ernest et Célestine » de Gabrielle Vincent – Albums chargés d’une émotion et d’une poésie
rares.

"Ernest et Célestine" de Gabrielle Vincent – Tous les albums de la série, chargés d’une émotion et d’une poésie rares.

 

 

N’oublions pas la musique et le cinéma

Ils se sont fait une place de choix à la médiathèque au fil des années et m’ont permis de découvrir des genres musicaux et cinématographiques vers lesquels je ne serais pas allé spontanément.

Si je devais citer une découverte DVD : « La tortue rouge » – Film d’animation de Michael Dudok de Wit, très poétique et chargé de symboles, qui raconte la rencontre entre un homme échoué sur une île déserte tropicale et une mystérieuse tortue marine.

 

Une double découverte

CD « Tinariwen » et « Tamikrest », deux groupes de musique touareg qui font une synthèse très réussie entre le blues, le rock et leur musique traditionnelle.